Rechercher
  • Sarah Ameye

Tout en simplicité...




Il est des jours comme ça où on a pas mille trucs à raconter…

Pas forcément d’inspiration, pas forcément de choses Amazing à transmettre. 

Parfois, c’est bien aussi de se respecter, de faire dans la simplicité et de partager quelque chose de simple, mais efficace (ou pas). 

Aujourd’hui est un de ces jours… 

J’ai changé 100 fois d’idées pour mon article, jusqu’à me dire « ok je ne publie rien ». Et en même temps, ma petite guidance intérieure me tanne en me répétant que « je dois ».. 

Mais si je dois, c’est que je suis obligée ? Obligée par qui? Par quoi? 

Par moi déjà… Tout simplement. Pour répondre à mes critères d’exigences. C’est bien aussi de se rendre compte à quel point on peut être rigide avec soi-même, ne pas lâcher pour des bêtises.. Mais j’estime qu’on est humain et que ça fait partie du package! Comme je dis toujours: On accueille et on lâche..

Pis par les autres aussi.. Les autres, ces personnes que l’on suit, qui font mieux que nous, qui font ce que nous on a envie de faire, mais en mieux! Haaaa, voilà l’autre versant de l’humanité: la comparaison! Elle nous perdra tous! Moi en premier! Cette fameuse comparaison peut nous pousser à ne rien faire, vu que les autres le font déjà! Mais, est-ce juste ?

Et si j’écris, c’est pour les autres? Ou c’est pour moi? 

Evidemment, mon ego vous répondrait : « Ben, j’écris pour changer le monde! » et mon Âme de lui répondre: « Ouais mais coco, est-ce vraiment ça que tu veux? » et la réponse, en fait, est… non. 

J’écris pour vous partager un mélange d’introspection, de prise de distance des choses de la vie, tout en utilisant l’aromathérapie comme support. 

En soi, créer des préparations à base d’huiles essentielles me confronte à des questions, des obstacles et, finalement, c’est toujours de ça dont j’ai envie de vous parler. 

Alors aujourd’hui, pour faire simple, je voulais vous partager cette réflexion: pas besoin d’avoir l’idée du siècle pour la transmettre, pas besoin d’être connu pour oser dire ce que l’on pense, pas besoin de se taire quand les autres ont déjà dit ce que vous vouliez dire. Parce qu’autour de vous, certainement que des personnes n’auront pas entendu la même chose que vous, que les autres. Certainement que les mots que vous utiliserez seront différents de ceux qu’ils ont déjà entendu! (Un peu comme ces maman qui viennent me voir avec leur enfant, leur ado, et me disent qu’elles ont déjà dit tout ce que je transmet en séance… mais oui mais quand c’est dit par quelqu’un d’autre, parfois on entend mieux ou différemment). Alors la comparaison, ça va bien 5 minutes, juste pour satisfaire l’ego et puis vous la rangez dans un petit coin de la tête histoire qu’elle ne vous empêche pas d’être qui vous êtes et de dire ce que vous avez à dire! 



Note à vous-mêmes: tout ceci s’est pondu dans ma tête en préparant une petite recette qui est déjà bien rodée chez moi, à savoir un baume pour le contour de l’oeil. Quand je le préparais, je me disais « Waaaa je prépare la Rolls Royce des baumes! » Ben non, en fait. J’ai juste appris du passé, complété mes connaissances, et modifié ma recette pour qu’elle puisse répondre à l’idée que je me fais d’un baume pour le contour de l’oeil.

Parce qu’il y en a mille sur le marché, mais que je préfère quand même utiliser le mien, sachant la provenance et sa composition!

Sa compo est assez complexe pour un si petit machin: huiles végétales: avocat, germe de blé, chanvre, son de riz, ricin et calophylle. Avec les hydrolats de bleuet et d’hélichryse. Et les huiles essentielles de camomille matricaire, encens, cyprès toujours vert, ciste et lavande. J’ai hâte! C’est bête  mais j’ai hâte !


Voilà pour ce jour, rien de transcendant donc, mais ça ne m’empêche pas de vous partager quand même quelque chose. En vous souhaitant un beau mercredi, une belle fin de semaine et je vous dis à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures aromatèsques! 


Sarah



0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now